La formation Opus 5 comprit Luc Gauthier (guitares/voix), Olivier Duplessis (claviers/voix), Christian Racine (contrebasse/voix), Serge Nolet (flûte/voix), et Jean-Pierre Racicot (percussions/voix). Le groupe lance un album du nom de « Contre-courant » en 1976, sur l'étiquette Célébration des disques Quality. On doit noter que cette étiquette avait vu un grand succès avec les deux premiers albums d'Harmonium, avant que ceux-ci déménagent chez CBS en 1975. Ça ne surprend d'abord pas que le style symphonique d'Opus 5 rappelle parfois au son d'Harmonium, lorsqu'on réalise qu'il est fort probable que les disques Célébration cherchaient à remplacer leur ancienne vedette. On y retrouve des pièces longues et variées, bourrées de charmantes mélodies, bien de flûte, des changements de tempo des plus intéressants, et des percussions uniques remplies des roulements de tambour de Racicot, dont on pourrait dire suivait son rythme propre à lui. On s'aperçoit que les compositions ressemblent à ceux des groupes britanniques du mouvement Canterbury. Ces ressemblances ne sont que coïncidence, le groupe n'ayant jamais entendu ce style. Une tournée de petits clubs précède l'enregistrement d'un deuxième album en 1977, du titre opérationnel de « Sérieux ou pas ». La plupart des pièces sur cet album sont composés par Duplessis, avec l'aide du reste du groupe.

Infortunément pour le groupe, l'étiquette de disque fait faillite avant la parution du deuxième album. Le groupe manque de fonds, lui aussi, et décide de se séparer. Gauthier, Racine, forment d'abord le groupe Concert. Gauthier réussirait également à travailler avec plusieurs vedettes québécoises (y inclus Gerry Boulet d'Offenbach) tout au long des années 1980, et fonde son propre studio d'enregistrement. Chose curieuse, c'est en 1989 que « Sérieux ou pas » voit la lumière du jour sur disque compact, en même temps que « Contre-courant » apparaît sur ce même médium, et ceci uniquement au Japon. C'est comme résultat que le vinyl de « Contre-courant », ainsi que les deux CD sont des plus rares et convoités parmi les collectionneurs. Il n'y a aucun doute qu'on peut citer Opus 5 comme un des meilleurs groupes progressifs québécois avec un grand potentiel qui ne fut réalisé.
Opus 5 was a Montréal-based band consisting of Luc Gauthier (guitars), Olivier Duplessis (keyboards), Christian Racine (bass), Serge Nolet (flute), and Jean-Pierre Racicot (percussion), with all members contributing vocals. The band released an album titled "Contre-Courant" in 1976 on Quality's Celebration label, which had been Harmonium's label prior to signing with CBS in 1975. It is not suprising that Opus 5's symphonic style at times reminds one of Harmonium as Quality Records may have been seeking to replace the latter with a similar style group. The tracks are long and varied with many nice melodies, lots of flute, interesting changeovers, and unique percussions containing lots of drum rolls by Racicot who marched to his own beat. The music is often compared to bands in the British Canterbury movement such as Caravan, although this is a coincidence, as the members of Opus 5 never heard any of those bands. Opus 5 toured small clubs before recording a second album in 1977, with the working name "Sérieux ou Pas". This album was based around the mostly piano-led compositions of Duplessis, with the other members contributing parts on top.

However, with funds running out for both the record company and the band, the second album was never released on vinyl and the group disbanded. Gauthier and Racine went on to form Concert, with Gauthier later working with Gerry Boulet of Offenbach, as well as several other well-known Quebec artists throughout the 1980's, eventually founding his own recording studio. Oddly enough, it was only in 1989 that "Serieux ou Pas" was released on CD, along with a separate CD reissue of "Contre-Courant", both only in Japan. As a result, both the vinyl version of "Contre-Courant" and the CD releases are rare and highly sought-after collector's items. Opus 5 is, without a doubt, one of the best examples from Quebec of a fine progressive rock group that had huge potential.